Oh My Buddha

Blog Surf Yoga Voyages

Arrêter de fumer avec le Yoga

freeIl y a encore trois ans de cela, je fumais comme un pompier. Pas tout à fait un paquet par jour mais tout de même une bonne quinzaine de cigarettes. Parfois dès le matin, avec une bonne tasse de café fumante. En soirée, j’explosais mes statistiques : un paquet, voire la moitié d’un deuxième – si la soirée avait le charme de se transformer en matinée.

Malgré tout, je prétendais haut et fort ne pas être une vraie fumeuse. Car je pouvais « arrêter quand je le voulais », tu comprends. Ce qui était en partie vrai d’ailleurs, il m’arrivait de ne pas toucher une cigarette pendant un mois. Mais dès qu’une occasion de fête se présentait, je résistais bien difficilement à l’appel du vin rouge et de la grande discussion philosophique clope au bec.

Tu n’es pas qu’un fumeur de gitanes

La vérité, c’est que très peu d’entre nous sommes réellement accro à la nicotine – d’après la médecine, il faut environ 10 ans de tabagisme régulier pour l’être. Ce dont nous ne pouvons pas nous passer, en revanche, c’est du geste. Et de la contenance sociale que la cigarette nous procure. Mais une fois qu’on a intégré l’absurdité de la chose, il est beaucoup plus facile de ne pas succomber.

Quand j’ai commencé le Yoga, j’ai redécouvert à quel point il était important de respirer – pour toutes les raisons que j’ai déjà pu évoquer ici. La respiration nous permet d’aller plus loin quand on a la souplesse d’une planche en bois, elle diminue le risque de se blesser, elle nous connecte au moment présent, elle nous donne l’énergie dont nous avons besoin pour vivre…

Oui, la respiration nous donne l’énergie dont nous avons besoin pour vivre. C’est tout bête, mais est-ce que vous réalisez profondément l’importance de la chose ?

ohmybuddhaCig… ARRETE !

Quand on a compris cela – pas compris dans le sens « oui, je sais, j’ai besoin de respirer pour vivre, merci bien », mais compris dans le sens sismothérapique du terme, une calotte inopinée à la sortie d’un bar, « nom d’une pipe en bois, j’ai besoin de respirer pour vivre », vous ne toucherez plus jamais une cigarette de votre vie.

Pourquoi ? Parce que vous avez compris que chaque fois que vous fumez, vous compromettez une action vitale de se produire. Et QUI sur terre d’un minimum censé à REELLEMENT envie de faire cela ? QUI a CONSCIEMMENT envie d’empêcher la nature de faire son travail pour que VOUS puissiez exister ? Personne. Sinon, c’est de la pure folie.

Et puis, soyez honnête avec vous, que ressentez-vous après avoir écrasé votre cigarette ? Du bien-être ? …

Yoga, mon cher garde-fou

Que vient faire le Yoga dans tout ça ? Et bien justement, le Yoga (en tant que sport et mode de vie) est sans doute le plus à même d’opérer cette prise de conscience en vous. Car sans être conscient de sa respiration, il n’y a pas de Yoga. Mais aussi parce que, si vous pratiquez régulièrement, il sera tout bonnement inconcevable pour vous d’infliger cela à votre corps – de surcroît sachant que vous aurez payé pour ça. La bonne affaire.

Avec le Yoga, on apprend à aimer les choses telles qu’elles sont, à s’aimer tel que la nature nous a fait, à apprécier les petits moments de la vie sans avoir besoin d’un objet extérieur, et il est tout simplement hors de question que nous tuons cela avec une pauvre cigarette.

Soit, mais je m’en grillerais bien une, là…

Le meilleur moyen de s’enlever une pensée de la tête consiste à arrêter de lui donner à manger. Si vous essayez de supprimer totalement de votre tête le concept même de la cigarette, vous aurez encore plus envie de fumer – le mental est un vrai petit chenapan qui adore se rebeller. Surtout contre vous-même.

La meilleure méthode est d’accueillir justement cette pensée, et de vous désidentifier d’elle. Car vous n’êtes pas cette pensée. Il y a le « vous » qui n’a pas besoin ni même envie de fumer, et « l’autre vous » qui vous suggère de vous allumer une clope.

Enfin, si vous succombez, ne vous blâmez pas. Vous ferez un tabac la prochaine fois 🙂

2 Comments

  1. […] Arrêter de fumer avec le Yoga. free Il y a encore trois ans de cela, je fumais comme un pompier. Pas tout à fait un paquet par jour mais tout de même une bonne quinzaine de cigarettes. Parfois dès le matin, avec une bonne tasse de café … Source […]

  2. […] avec le temps, on s’aperçoit qu’on en a plus envie du tout. Que le tabac pollue notre énergie vitale, la malbouffe notre corps et les ragots notre esprit. On découvre aussi au réveil qu’on a mieux […]

Laisser un commentaire

Une image bien sympa est normalement à cette place. Actualise la page ça va le faire.Free spirit, ocean addict & gypsy soul, je vis barefoot sous les palmiers. Ici, je partage avec vous mes bons plans à Bali, ma passion pour le surf, le Yoga et mon lifestyle de digital nomad.

contact{at}laurayoga.fr

Yoga, surf, massages énergétiques, mystic healing, aventures... Partez vous ressourcer dans les plus beaux endroits du monde, recevez l'enseignement de véritables guides spirituels, découvrez la vie locale et revenez transformé. Prêt pour un endless summer ?

Une image bien sympa est normalement à cette place. Actualise la page ça va le faire.
Une image bien sympa est normalement à cette place. Actualise la page ça va le faire.

Bijoux handmade, cosmétiques naturels, homeware wild, déco gypsy... L'Ile des Dieux dans votre boîte aux lettres tous les mois.