Qu’est ce que Samadhi ?

Définition – Que signifie Samadhi?

Le samadhi est la huitième et dernière étape sur le chemin du yoga, tel que défini par les Yoga Sutras de Patanjali. Le terme est dérivé de plusieurs racines sanscrites; sam signifiant «ensemble» ou «complètement», un sens «vers» et dhe, signifiant «mis». Les traductions directes varient et les interprétations vont de la «félicité» à la «libération» et même à «l'illumination».

Dans l'hindouisme et le bouddhisme, le samadhi est considéré comme l'apogée de toute activité spirituelle et intellectuelle, en plus d'être une condition préalable pour atteindre le samsara (libération du cycle de la mort et de la renaissance).

Dans le yoga, le samadhi est considéré comme l'état dans lequel la conscience individuelle et universelle s'unissent. Il s’agit d’une forme heureuse d’absorption méditative totale, atteinte une fois que le pratiquant a franchi les étapes préliminaires du chemin octuple de Patanjal.

La signification spirituelle du Samadhi est profonde, car elle englobe la réalisation de soi et symbolise la connexion ultime avec le Divin.

On explique Samadhi

L’un des textes anciens les plus importants sur le yoga est le Yoga Sutras de Patanjali, une série de 196 aphorismes écrits en sanskrit vers 400 après JC. Patanjali décrit le yoga comme un chemin octuple, composé de huit disciplines corps-esprit à maîtriser. On pense que travailler à travers ces huit «membres» amène le pratiquant à un état de conscience éclairé connu sous le nom de samadhi, dans lequel il est possible d’expérimenter le vrai Soi.

Les huit membres des Yoga Sutras de Patanjali sont:

  1. Yamas – Cinq observances sociales: ahimsa (non-violence), satya (véracité) asteya (non-vol), brahmacharya (chasteté) et aparigraha (non-possessivité).

  2. Niyamas – Cinq observances morales: saucha (pureté), santosha (contentement), tapas (autodiscipline), svadhyaya (auto-étude), ishvarapranidhana (dévotion ou abandon).

  3. Asana – Postures de yoga.

  4. Pranayama – Techniques de respiration comme moyen de contrôler le prana (énergie vitale).

  5. Pratyahara – Retrait des sens.

  6. DharanaConcentration.

  7. Dhyana – Méditation.

  8. Samadhi – Illumination ou félicité.

Ces huit membres offrent une approche systématique pour calmer l'esprit et trouver la libération de la souffrance. Les trois dernières étapes, dharana, dhyana et samadhi sont collectivement appelées Samyama (intégration) car elles sont considérées comme inextricablement liées.

En tant que telles, les pratiques de concentration sont considérées comme le chemin vers des états vraiment méditatifs, qui mènent finalement au samadhi. Selon cette définition, la méditation n'est pas une pratique de réflexion ou d'évaluation, mais plutôt un état d'absorption complète.

On dit que Samadhi est un état d'esprit béat et calme, dans lequel le pratiquant n'est plus capable de percevoir l'acte de méditation ou de définir un sens de soi séparé de celui-ci. En libérant le moi de l'ego et de l'illusion de la séparation, le samadhi n'est pas perturbé par des émotions telles que le désir et la colère. En tant que tel, le samadhi relie les pratiquants à leur vrai Soi en tant qu'un avec la conscience universelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *