Qu’est ce que Déesse tara ?

Définition – Que signifie la déesse Tara?

La déesse Tara est vénérée dans l'hindouisme et le bouddhisme comme la déesse de la compassion et de la protection. Dans l'hindouisme, elle est une forme de l'énergie primordiale féminine connue sous le nom de shakti. Le nom vient du goudron racine sanskrit, qui signifie «protection». Dans d'autres langues indiennes, le nom se traduit par «étoile».

Tara est d'abord apparue comme une divinité dans l'hindouisme, mais a ensuite été adoptée par le bouddhisme. En fait, dans certaines traditions, elle est considérée comme la femme Bouddha. Dans le bouddhisme tibétain, elle est la divinité la plus populaire vénérée aujourd'hui.

On explique la déesse Tara

Tara est la deuxième des dix grandes déesses de la sagesse (dasa mahavidyas). Dans les traditions tantriques, elle peut être considérée comme une incarnation de Durga, Parvati ou Mahadevi. La déesse Tara protège ceux qui sont en route vers l'illumination, ainsi que les voyageurs terrestres. Dans certaines traditions, Tara apparaît sous différentes formes; les deux versions les plus connues d'elle sont White Tara, l'incarnation de la compassion et de la paix, et Green Tara, qui est la grande protectrice et surmonteuse des obstacles.

Deux des postures de yoga qui honorent la déesse Tara sont la pose d'étoile (Tarasana) et Tara assise. En position d'étoile, le yogi est assis en position de papillon, saisit les pieds et se replie vers l'avant. Chez Tara assise, une jambe est pliée, le tibia au sol et près du corps tandis que l'autre jambe est pliée, le genou pointé vers le ciel et la plante du pied au sol. Bhumi sparsha mudra est recommandé avec la main correspondante reposant sur le sol à côté du pied à semelle et l'autre main couvrant le centre du cœur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *