Oh My Buddha

Blog Yoga

Raide comme un piquet je suis, faire du Yoga je peux ?

souplesse yogaChaque fois que vous essayez de toucher vos orteils avec vos doigts, vos ischios jambiers sont sur le point de rendre l’âme ? Dès qu’il s’agit de tendre un peu vos gambettes, vous réalisez qu’il y a comme un problème avec le niveau d’huile ?

Vous en avez donc déduit qu’avec une telle rigidité dans le corps, le yoga n’était pas votre tasse de thé. Détrompez-vous : vous avez justement une raison formidable de vous y mettre !

Pour commencer, penser qu’il faut être souple au départ pour faire du yoga n’est qu’un mythe. Et même si il fallait à tout prix être souple, j’ai une grande nouvelle à vous annoncer : vous l’êtes déjà ! Vous l’avez simplement oublié  🙂

Souplesse, où es-tu ?

Souvenez-vous dans votre berceau, quand vous attrapiez vos petits petons en gazouillant gentiment… Et oui, vous êtes FAIT pour attraper vos pieds. La seule raison pour laquelle vous n’y arrivez plus à présent tient en trois mots : mode de vie.

Aujourd’hui, on fait notre maximum pour en faire le minimum. Nous sommes de plus en plus sédentaires – on quitte notre lit pour s’asseoir dans le métro, avant de poser nos fesses devant un ordinateur, pour finalement retrouver le métro et enfin… le canapé.

« Mais mes journées sont quand même fatigantes ! ». Oui, et tant que nous serons à ce point vissés à nos chaises, elles le seront davantage.

Wake me up, before we go go !

Pourtant, il suffirait de pas grand chose pour bazarder nos petites habitudes. Troquer son pass Navigo contre un vélo, par exemple. Mais on a toujours une bonne raison de ne pas passer à l’action. « Paris c’est pollué tu comprends, je n’ai pas envie de respirer les pots d’échappement ». Puis un jour on s’aperçoit qu’on a trop attendu, que notre corps a deux fois notre âge (imaginez alors dans 10 ans !). Que faire pour rattraper toutes ses années ?

Il n’y a pas de recette miracle, et pourtant… Une fois qu’on donne au corps et à l’esprit ce dont ils ont besoin (discipline, équilibre et amour aussi <3), le reste suit naturellement. Bikram Choudhuri a dit : « Il n’est jamais trop tard, on n’est jamais trop vieux, jamais trop malade, jamais trop fort, pour tout recommencer depuis le début ». Alors au boulot !

Respire mon petit

Quand j’ai commencé le yoga, j’étais incapable de toucher mes orteils en position assise, jambes tendues. Et anatomiquement parlant, cela me paraissait tout bonnement impossible. Puis j’ai découvert un super outil qui me permettait d’aller au delà de mes limites sans même en avoir conscience : la respiration. Vous avez aussi cet outil, mais vous ne savez probablement pas comment l’utiliser.

Avec le Yoga, on apprend à quel moment il faut inspirer et à quel moment il faut expirer. Du coup, la notion d’effort n’est plus la même et surtout, on minimise les risques de se blesser. On est plus à l’écoute de soi, on protège ses articulations, le corps se décrispe petit à petit, on se fait des bisous et là, pouf, le miracle se produit !

La respiration nous permet d’atteindre un point qui nous paraissait hors d’atteinte. L’avantage quand on manque de souplesse, c’est qu’on a justement une plus grande marge de progression. C’est donc super chouette de voir la vitesse à laquelle on évolue.

Patience et longueur de temps…

…font plus que force ni que rage. Avouez que vous vous faites peut-être une fausse idée du Yoga. Certes, Instagram et Pinterest abondent de déesses contorsionnistes associées au hashtag #yoga, mais 1/ ce n’est (totalement) pas la réalité. 2/ ce n’est pas impossible pour autant.

Comme l’ont très bien expliqué Mathilde fait du Yoga et ses copines, derrière chacun de ces clichés il y a des heures de travail qu’on ne voit pas. Mais aussi des variations adaptées aux limites de chacun.

En effet, il existe une alternative à chaque posture : il peut s’agir du même asana mais en version simplifiée, voire d’une autre posture plus accessible mais dont les bénéfices sont identiques. C’est la magie du Yoga…

La souplesse, cette traitresse !

Et oui, quand on est souple, les postures se font souvent au détriment de l’alignement. Peut-être êtes-vous en mesure aujourd’hui de vous allonger sur vos jambes dans la posture de la pince, et vous êtes super content ! Mais est-ce que votre dos est droit ? AH !

Pour garder le dos droit, justement, vous pouvez tout à fait plier les genoux. Avouez, ça change tout…

Voilà, maintenant vous n’avez plus aucun prétexte pour ne pas commencer le Yoga. Je suis vraiment diabolique. :p

3 Comments

  1. […] (parfois très long) qui y conduit. Il n’empêche que c’est agréable de voir à quel point le Yoga assouplit le corps. Et cela peut vous sortir de bien des situations… Non, je ne vous donnerai pas d’exemples. […]

  2. adeline
    16 septembre 2015

    Je viens d’apprendre que j’ai une hernie discale (avec sciatique), j’ai perdu ma souplesse d’un coup ; Comment savoir quelles sont les postures contre- indiquées ? celles qui pourraient me causer des dégâts ? merci bcp

    • Laura
      17 septembre 2015

      La pratique du Yoga est déconseillé avec Hernie discale. Néanmoins, il y a quelques postures que tu peux essayer (avec avis du médecin au préalable) comme Bhujangasana (posture du cobra) ou Kapôtasana (le pigeon, qui soulage les sciatiques). Tu peux suivre un atelier Yoga pour mal de dos…
      A bientôt et bon courage,
      Laura

Laisser un commentaire

Une image bien sympa est normalement à cette place. Actualise la page ça va le faire.Je m'appelle Laura, je fais du Yoga dans le sud de la France, à Paris et à Bali. Ici, je partage avec vous mon univers, tantôt cosmique, tantôt comique, tantôt les deux. J'aimerais beaucoup qu'on se rencontre ! Rendez-vous ici pour dérouler ton tapis avec moi.
contact{at}laurayoga.fr

Une image bien sympa est normalement à cette place. Actualise la page ça va le faire.

Une image bien sympa est normalement à cette place. Actualise la page ça va le faire.Partez une semaine en totale immersion et pratiquez le Yoga sur l'île des Dieux dans une sublime Villa.