Oh My Buddha

Blog Yoga

Top 5 de mes plus belles boulettes Yoga

failsContrairement à ce que l’on pourrait croire, pratiquer le Yoga n’est pas toujours de tout repos… Surtout quand tu franchis la porte d’un studio pour la première fois et que Surya Namaskara sonne à tes oreilles comme une marque de rimel. Voici mes plus grands moments de solitude, sur (et totalement à côté de) mon tapis.

1 / Bikram chaussettes

Le jour où j’ai décidé de me remettre au Yoga, je me suis rendue dans un studio de Bikram sans même savoir de quoi il s’agissait. (Pour ceux qui ignorent, c’est un cours de Yoga dans une salle chauffée à 42 degrés). A l’accueil, on m’a demandé si je connaissais le concept et j’ai dit « oui oui » pour ne pas perdre la face. Du coup, je suis rentrée dans la salle (que dis-je, le SAUNA qui faisait office de salle) avec mes chaussettes, tranquille le chat, fixée par tous ces gens à moitié nus sur leur tapis. Bah quoi ?

2 / Proutasana

Toutes celles qui pratiquent le Yoga savent à quel point il est délicat de quitter Sarvangasana (la chandelle) sans avertir tout le quartier en lâchant… un vent. Pas n’importe quel vent ! Le vent dont seules les filles font l’expérience… Bouddha merci, cela ne m’est jamais arrivé. Par contre, ma voisine de tapis en ce matin de décembre n’a pas pu en dire autant. Après quoi elle a gloussé, du coup moi aussi. Pendant la relaxation qui a suivi, au lieu de visualiser une belle lumière au milieu de mes sourcils, je repassais la scène en boucle, me disant que les postures de Yoga ne manquaient pas d’air.

3/ OM(ince)

Au terme d’un de mes premiers cours de Yoga, la prof s’est mise à chanter les fameux trois « OM » de fin, destinés à clôturer la séance sur une touche spirituelle. Je ne m’y attendais pas, mais l’élève modèle que je suis a quand même chanté avec tout le monde. A la fin du troisième OM je me sentais tellement bien que, telle une soliste de La Traviata, j’en ai chanté un quatrième alors que tout le monde était déjà fort bien silencieux. Que veux-tu, quand on aime ne compte pas…

4/ Acte manqué ?

Un soir, 19h00, en retard, je me dépêche de régler à l’accueil le cours de méditation guidée auquel je m’apprête à assister. Je dépose mes affaires au vestiaire et me précipite dans la salle. Tiens c’est marrant, y’a du monde pour un cours de méditation ! Je m’installe en tailleurs sur mon tapis et j’attends. Au bout de quelques minutes, je me sens observée. J’ouvre les yeux et remarque que la fille à mes côtés a un joli « baby bump ». Tiens, sa voisine aussi, et la voisine de sa voisine aussi… C’est tout une tripotée de femmes enceintes qui me regardent, l’air amusé. J’étais à un cours de Yoga prénatal. Oups…

5/ L’ami Ricoré

Passé un temps, il était hors de question pour moi de dérouler mon tapis le ventre vide. Pour autant, je ne me levais pas plus tôt pour petit-déjeuner. Un matin, je me suis donc rendue à mon cours de Yoga en pleine digestion – ce qu’il ne faut évidemment JAMAIS faire. Et alors que j’étais en plein Prasarita Padottanasana (une flexion avant où, les jambes écartées, on plie le haut du corps à partir du bassin pour poser les mains au sol) mon petit déjeuner a fait comme le Christ : il est revenu sans prévenir… Om shanti !

Toi aussi, partage tes plus beaux fails avec ton tapis !

lol yoga

16 Comments

  1. Marie
    4 juin 2015

    Big up pour le « proutasana »!!!
    Moi c’est une expérience thaïlandaise que je te relaterai…
    Premier cours, un matin à jeun, face à la mer à Koh Lanta…
    Mon adorable prof parle l’anglais yoguique.
    Hormis le chien tête en bas et le cobra, certaines appellations in english in the text ne font écho à rien en moi.
    Et quand ma teacher me demande si j’ai déjà pratiqué la « wanerfroot overhead yaourt »
    j’acquiesce.
    Il s’agissait en fait d’un sirshasana très avancé, que j’ai tenté of course, avant de me rétamer comme une crêpe.
    J’ai fait trembler la paillotte dans ma chute spectaculaire!
    Et quand elle m’a demandé si je connaissais et maîtrisais bien cette posture j’hésitais entre un non franc et sincère ou l’excuse de la brise marine qui m’avait déséquilibrée…
    Bref, heureusement je ne me suis pas fait mal et ai plutôt trouvé une bonne excuse pour m’offrir un massage 😉

    • Laura
      5 juin 2015

      Big up à toi pour ton expérience chaotique (et exotique) du wanerfroot overhead yaourt ^^ ! Moi aussi je me suis pris d’énormes gadins en sirshasana… d’ailleurs, je me suis fait une mini entorse au gros orteil. Il avait doublé de volume, on aurait dit un tonneau !

  2. D'ici et ailleurs
    4 juin 2015

    J’aime bien ce genre de posts… Ca montre que ces choses là arrivent à tout le monde, et c’est tellement drôle !

  3. Virginie
    4 juin 2015

    J’adore !! Tu as beaucoup d’humour !
    Ton article est très rafraîchissant

    • Laura
      5 juin 2015

      Merci Virginie 😉

  4. Bulle
    4 juin 2015

    Trop drôle !

    Le goûter qui tente de ressortir j’ai connu, et les vents (d’où qu’ils viennent d’ailleurs^^) ça m’arrive régulièrement :p

    Tu nous en feras d’autres des comme ça ? 🙂

    • Laura
      20 juin 2015

      Oui, promis 😉

  5. Alizorganic
    11 juin 2015

    J’ai ris ! Merci pour ces péripéties 🙂
    Alizée

  6. Leona Reading
    23 juin 2015

    J’adore, tu m’as bien fait rire ! Je fais du yoga chez moi mais bientôt je me lance dans des cours pour progresser en étant encadrée (étant coach sportive, je connais l’importance de l’encadrement ^^) Bref, j’espère contenir mon Proutasana XD Je te tiendrai au courant. Ton blog est une belle découverte en tout cas !

  7. Gilbert Agathe
    8 septembre 2015

    J’adore ton blog ! Très joli et lumineux. Je lis avec intérêt tes chroniques et celle-ci m’a beaucoup fait rire ! Cela dédramatise un peu tout ça. Même les supers pros sont passés par des moments de solitude ! Merci 🙂

    • Laura
      8 septembre 2015

      Merci à toi Agathe 🙂

  8. adeline
    16 septembre 2015

    Un conseil de professeur pour quitter la chandelle sans passer par proutasana ?

    je suis maman et je ne fais désormais cette posture que chez moi (j’ai venté une fois dans un cours et ma prof de yoga a dit que nous étions responsables de tout les bruits qui pouvaient sortir ou pas de chez nous.

    Meme chez moi, je me dois de la faire seule sans témoin car après mes enfants sont « pétés » de rire en disant à leur père « maman, quand elle fait du yoga, elle fait des prouts ! »

    • Laura
      17 septembre 2015

      Ahahaha !
      Je n’ai aucun conseil là dessus sinon contracter le périnée…et encore je ne suis pas sûre que cela change grand chose. Tu me diras 🙂

  9. loloyoyo
    5 avril 2017

    Ah ah ah ! Le proutasana en chandelle… Check, c’est fait. Au moment où ma prof corrigeait ma chandelle en me redressant, paf, petit pet de fouf’. C’est malheureusement incontrôlable… …. …. (mon correcteur apple veut corriger en « pet de bouffe » mais non, malheureusement ça n’a rien à voir).
    J’ai dit « oups pardon », elle a dit « pas grave »
    On est quitte.

Laisser un commentaire

Une image bien sympa est normalement à cette place. Actualise la page ça va le faire.Je m'appelle Laura, je fais du Yoga dans le sud de la France, à Paris et à Bali. Ici, je partage avec vous mon univers, tantôt cosmique, tantôt comique, tantôt les deux. J'aimerais beaucoup qu'on se rencontre ! Rendez-vous ici pour dérouler ton tapis avec moi.
contact{at}laurayoga.fr

Une image bien sympa est normalement à cette place. Actualise la page ça va le faire.

Une image bien sympa est normalement à cette place. Actualise la page ça va le faire.Partez une semaine en totale immersion et pratiquez le Yoga sur l'île des Dieux dans une sublime Villa.