Oh My Buddha

Blog Yoga

The love you make…

loveJ’ai une question : êtes-vous capable d’amour ? Laissez-moi imaginer la réponse que vous êtes en train de formuler intérieurement : « oui, je suis capable d’aimer. Je suis capable d’amour ». J’ai une autre question maintenant : êtes-vous capable d’amour lorsque vous allez mal ? Ah… c’est bien ce qu’il me semblait. Pourtant, devinez quoi, c’est justement le moment où vous avez le plus besoin d’aimer.

Quand j’étais enfant, j’ai souvent croisé la route de personnes qui n’avaient pas envie de croiser la mienne. Et ces personnes mettaient un point d’honneur à me le faire savoir. Aussi fort que je m’en souvienne, j’ai toujours essayé d’aimer ces personnes quand même. Je savais qu’elles avaient un cœur plein de roses et que de ces roses, elles avaient simplement décidé de n’en montrer que les épines.

En grandissant, cette sagesse d’enfant a peu à peu disparu pour laisser place à une émotion bien plus redoutable : le ressentiment. Ce n’est qu’avec le Yoga et la méditation que j’ai réussi à ramener de la lumière là où il faisait bien sombre… Mais aujourd’hui encore, je m’aperçois à quel point on peut oublier d’aimer lorsqu’en face quelqu’un a décidé de faire le contraire. Ou que les choses ne vont pas dans notre sens tout simplement.

Après tout, comment peut-on être capable d’amour lorsque nous avons l’impression que le monde entier s’est ligué contre nous ? Que les épreuves se succèdent ? Que tout le monde meurt dans Game of Thrones ? Bon ok, ça on peut se faire une raison…

Bref, quand nous nous sentons meurtris par la vie, nous fermons notre cœur. Et quand bien même les autres viendront frapper à sa porte, nous laisserons les voies de l’amour impénétrables.

Or la dernière fois que je me suis sentie incapable de donner l’amour parce que ça n’allait pas, j’ai senti que je perdais ce que j’avais de plus précieux : la joie. Car il n’y a rien de plus délectable que d’aimer quand il n’y a que du désespoir, de la peine et du désamour autour de soi. Pour la simple et bonne raison qu’à partir du moment où nous aimons, ces choses là n’existent plus 🙂

Quand on peut aimer en dehors des conditions extérieures, alors ce n’est ni le chagrin, ni la peur, ni la colère mais l’amour qui gagne. Vous croyez qu’il est tendre, doux… Ce n’est pas de cet amour là dont je parle. Je parle de l’amour persévérant, fort, qui se fraie un passage dans le cœur où il fait le plus froid.

Peu importe que vous m’ayez tiré les cheveux, craché à la figure ou trainé dans la boue. Je vous aime. Et je continuerai car c’est ainsi que la voie pourra s’ouvrir.

…is equal to the love you take. 

2 Comments

  1. Léa (Savoure la Vie)
    13 octobre 2015

    Une très belle réflexion. C’est vrai que c’est difficile parfois d’aimer lorsqu’on traverse des choses compliquée dans notre vie. On a tendance à se refermer sur soi, et en vouloir à tous ceux qui nous entourent. Merci d’avoir partagé, je tenterai d’y penser la prochaine fois.
    Léa x

    • Laura
      16 octobre 2015

      Merci Léa 🙂

Laisser un commentaire

Une image bien sympa est normalement à cette place. Actualise la page ça va le faire.Je m'appelle Laura, je fais du Yoga dans le sud de la France, à Paris et à Bali. Ici, je partage avec vous mon univers, tantôt cosmique, tantôt comique, tantôt les deux. J'aimerais beaucoup qu'on se rencontre ! Rendez-vous ici pour dérouler ton tapis avec moi.
contact{at}laurayoga.fr

Une image bien sympa est normalement à cette place. Actualise la page ça va le faire.

Une image bien sympa est normalement à cette place. Actualise la page ça va le faire.Partez une semaine en totale immersion et pratiquez le Yoga sur l'île des Dieux dans une sublime Villa.